Application Landscape Report 2014

Dans un monde idéal, votre paysage applicatif devrait refléter précisément les ambitions de votre entreprise. Mais en réalité, il existe un décalage entre vos besoins et les solutions garanties par votre portefeuille d'applications. Un décalage que les entreprises peuvent combler en ayant recours à la planification stratégique.

Are You in Control of Your Application Landscape

Modernisation technologique : un facteur métier décisif

Les directeurs des systèmes d'information prennent aujourd'hui conscience du niveau élevé de risques et de coûts que représente la mise à jour de leurs paysages applicatifs existants. Malgré la nécessité évidente de prendre des mesures, un grand nombre d'entre eux sont intimidés par les contraintes de coût et l'impossibilité de proposer un business case convainquant avant d'entamer un processus de rationalisation.

Mais les temps changent. Grâce à l'apparition de nouvelles technologies d'avant-garde, la question n'est plus de savoir « si » il faut simplifier le paysage, mais plutôt « quand » et « comment » le faire.
La transformation digitale freinée par un paysage applicatif surpeuplé

En encourageant le changement technologique, les entreprises ont la possibilité de bénéficier d'avantages significatifs en termes de croissance et de rentabilité grâce à la transformation digitale. Dans cette édition, nous avons interrogé 1 100 directeurs informatiques et cadres dirigeants en charge des décisions informatiques, dont les réponses nous ont permis de dessiner les nouveaux contours du paysage applicatif.

Par ailleurs, les conclusions de ce rapport reposent sur les travaux approfondis réalisés ces quatre dernières années par le CoE de Capgemini dans le cadre de son programme WARP (Wide-angle Application Rationalization Program). Après avoir répondu aux besoins de plus de 150 clients et analysé plus de 30 000 applications, l'équipe a été en mesure de fournir des points de comparaison clés pour la définition d'indicateurs informatiques stratégiques.


Principales conclusions de l'enquête :

•    L'informatique joue un rôle stratégique pour les activités métiers : au-delà de la fonction traditionnelle de l'informatique, dont l'objectif consistait à réduire les coûts métiers, nous percevons aujourd'hui la technologie comme un facteur d'innovation et de renouvellement décisif.
•    Il est indispensable que les fonctions métiers et le service informatique se comprennent mutuellement : plus les fonctions métiers seront en mesure de comprendre les besoins du service informatique, plus grandes seront les économies globales, qui serviront directement à financer la transformation métier.
•    Il est impératif de simplifier les services informatiques : les anciennes technologies elles-mêmes représentent souvent un frein à l'innovation. Les stratégies de rationalisation les plus populaires sont aujourd'hui de plus en plus radicales et prônent l'amélioration, voire le remplacement.
•     Une stratégie de rationalisation poussée à l'extrême, éventuellement via la mise à disposition de solutions SaaS standardisées, est en mesure de renforcer la valeur de l'informatique auprès des fonctions métiers.
•    Les nouvelles technologies augmentent la valeur des fonctions métiers : la nouvelle génération de catalyseurs technologiques, à savoir les réseaux sociaux, les appareils mobiles, les analyses et le cloud, stimule la transformation digitale.


5 étapes concrètes vers un paysage applicatif plus sain
  • Commencez par assurer l'industrialisation et la standardisation de vos processus avant de chercher à innover.
  • Élaborez des scénarios de rationalisation plus radicaux.
  • Exploitez la nouvelle génération de solutions.
  • Intégrez l'innovation au cycle de vie des applications.
  • Utilisez des informations factuelles et chiffrées pour permettre aux fonctions métiers et au service informatique de mieux se comprendre.

Pour bénéficier de recommandations sur la façon d'optimiser la valeur de vos applications informatiques, lisez le rapport complet.
Related Solutions