PAC CloudIndex – Les entreprises françaises sur la bonne voie en terme de maturité Cloud

A l’heure où l’adoption du Cloud computing dans les systèmes d’information les plus modernes, mais aussi tout simplement dans l’économie française ne cessent de croître, le Cabinet Pierre Audoin Consultants (PAC), leader européen en conseil et analyses sur le marché des logiciels et des services IT, publie la première édition de son outil de mesure de la maturité des organisations françaises, le "PAC CloudIndex". Cet index révèle que les organisations françaises se préoccupent et/ou utilisent le Cloud.
 
Pour l’élaboration du PAC CloudIndex, 220 entreprises et établissements publics français représentatifs de l’économie française PME, ETI et grands comptes, de tous secteurs d'activité, ont été interrogés sur leur niveau de maturité par rapport au Cloud. Si au sein des entreprises françaises le Cloud est encore rarement abordé sous un angle stratégique (seules 12% des entreprises ont une stratégie Cloud définie) car il existe une certaine méfiance par rapport à la sécurité ; le PAC CloudIndex confirme la réalité du Cloud en France (33%  des entreprises et établissements interrogés l’utilisent) et lui prédit un bel avenir sur le territoire.

Principales conclusions de l'étude


  • Le PAC CloudIndex en juin 2013 est de 443 sur 1 000.
  • Une stratégie Cloud est définie dans 12% des organisations françaises. Dans la majorité des cas, c'est le DSI qui porte cette stratégie (68%) et la met en oeuvre (84%). On constate toutefois que la préoccupation commence à toucher le Comex (comité exécutif), qui porte la stratégie Cloud dans 17% des cas et le PDG en personne dans près de 10% des cas.
  • Le PAC CloudIndex confirme la réalité du Cloud en France : 33% des entreprises ou établissements publics interrogés déclarent recourir à des services de Cloud computing. Parmi ces organisations ayant adopté le Cloud, 62% disent utiliser du SaaS, 34% du IaaS et 22% du PaaS.
  • Le SaaS a majoritairement été mis en oeuvre pour des projets liés aux ressources humaines (45%), à des applications métier (29%), à des applications de bureautique et de collaboration (24%) et de gestion de la relation client (24%).
  • L'augmentation de la flexibilité est désormais la raison n°1 du passage au Cloud (71%), devant la volonté de réduire les coûts (56%) ; il s'agit d'un changement de perspective majeur.
  • Le principal obstacle au Cloud computing reste la crainte liée à la sécurité (44%), une problématique que les fournisseurs et prestataires des entreprises devront aborder de façon précise et transparente.
  • Les prestataires de conseil et d'intégration restent des partenaires privilégiés lorsqu'il s'agit d'intégrer le SaaS avec l'existant (45%), de choisir une solution SaaS (20%) ou de sélectionner quelles applications internes passer en SaaS (18%).
  • Le PaaS compte déjà de nombreux utilisateurs, et la grande majorité des répondants prévoit d'intensifier son utilisation du Cloud d'ici à 3 ans : 67% pour le SaaS, 68% pour le PaaS, 72% pour le IaaS.
  • Le Cloud est encore rarement abordé sous un angle stratégique. Seulement 16% des répondants déclarent recourir au Cloud pour soutenir un changement de 'business model', par exemple. Toutefois, 59% des répondants recourant au Cloud jugent qu'au moins une de leurs applications SaaS est stratégique pour leur business.

Pour plus d'informations :


Retrouvez tous les résultats de l'étude sur  http://www.cloudindex.fr/

Q&A entre Olivier Rafal, Directeur de recherches chez PAC France et Philippe Rochet, patron des offres infrastructures du groupe Capgemini

Communiqué de presse - PAC CloudIndex
Related Solutions

Associated experts