1er semestre 2017 : Capgemini confirme sa dynamique

| Communication financière

 

  • Chiffre d’affaires de 6 412 millions d’euros, en croissance de 3,0% à taux de change constants1
  • Croissance de 23% du chiffre d’affaires dans le Digital et le Cloud
  • Taux de marge opérationnelle en progression de 0,3 point pour atteindre 10,5% 
  • Free cash flow organique de 64 millions d'euros en hausse de 33 millions d’euros

Paris – Réuni à Paris le 26 juillet 2017 sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Capgemini SE a examiné et arrêté les comptes2 du groupe Capgemini pour le 1er semestre 2017.

Pour Paul Hermelin, Président-directeur général du groupe Capgemini : « La dynamique du début de l’année s’est accélérée au second trimestre. Nous avons réalisé une très bonne performance au cours de ce premier semestre qui confirme notre capacité à accompagner nos clients aussi bien dans leur digitalisation que dans l’industrialisation de leurs processus. Ainsi, la transformation de notre portefeuille vers le Digital et le Cloud se poursuit et ces activités représentent 37% de notre chiffre d’affaires au second trimestre. Quant à nos offres en matière d’automatisation, elles continuent de se développer avec maintenant 4 000 experts en Robotic Process Automation, technologies cognitives et intelligence artificielle.

Ces résultats traduisent l’adéquation entre l’ensemble de nos offres innovantes et la demande en plein essor de nos clients, et ce dans tous les secteurs et sur l’ensemble des marchés géographiques. La dynamique est particulièrement forte en Europe continentale, avec notamment une croissance à deux chiffres en Allemagne et en Italie et un rythme toujours soutenu en France. Le rétablissement de la croissance en Amérique du Nord est en cours, comme anticipé ; cette tendance devrait se renforcer d’ici la fin de l’année.

L’accélération de notre croissance combinée à l’amélioration de notre marge opérationnelle confirme nos orientations stratégiques. Fort des bons résultats du premier semestre, nous confirmons nos objectifs de croissance de notre chiffre d’affaires, de marge opérationnelle et de free cash flow pour 2017, année où nous célébrons le 50ème anniversaire de Capgemini. »

CHIFFRES CLÉS DU 1ER SEMESTRE 2017

 

(en millions d’euros)

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Variation

Chiffre d’affaires

6 257

6 412

+2,5%

Marge opérationnelle*

638

672

+5%

en % du chiffre d’affaires

10,2%

10,5%

+30bp

Résultat d’exploitation

510

538

+6%

en % du chiffre d’affaires

8,1%

8,4%

+30bp

Résultat net, part du Groupe

366

375

+3%

Résultat de base par action (€)

2,15

2,23

+4%

Résultat normalisé par action* (€)

2,52a

2,81

+12%

Free cash flow organique*

31

64

+33

Trésorerie nette / (Endettement net)

(2 278)

(1 929)

 

a hors produit d’impôt exceptionnel de 32 millions d’euros

Le Groupe a réalisé au 1er semestre 2017 un chiffre d'affaires de 6 412 millions d'euros, en progression de 2,5% par rapport à celui publié pour le 1er semestre 2016 et de 3,0% à taux de change constants*. La croissance organique* du Groupe, c’est-à-dire hors impact des devises et des variations de périmètre, s’établit à 2,7%. Les activités Digital & Cloud sont en croissance de 23% à taux de change constants et représentent 35% du chiffre d’affaires sur le semestre.

Au 2ème trimestre, la croissance du Groupe a légèrement accéléré pour atteindre 3,3% à taux de change constants et 2,9% en organique. Les activités Digital & Cloud y ont représenté 37% du chiffre d’affaires, contre 32% au 1er trimestre de l’année.

Les prises de commandes enregistrées sur le 1er semestre s’élèvent à 6 389 millions d’euros, à comparer à 6 341 millions d’euros publiés pour la même période de 2016, dans laquelle le Groupe avait enregistré le renouvellement d’un grand contrat pluriannuel dans le secteur public au Royaume-Uni.

La marge opérationnelle* atteint 672 millions d’euros, en hausse de 5% par rapport à 2016. Elle représente 10,5% du chiffre d’affaires, en augmentation de 30 points de base sur un an.

Les autres produits et charges opérationnels s’établissent à 134 millions d’euros, contre 128 millions d’euros sur la même période de 2016, avec des charges de restructuration en hausse à 50 millions d’euros et des coûts d’acquisition et d’intégration en baisse à 17 millions d’euros.

Le résultat d’exploitation ressort donc en hausse de 6% à 538 millions d'euros, ce qui porte la marge d'exploitation à 8,4%.

Le résultat financier représente une charge de 28 millions d’euros, en recul de 34 millions d’euros sur un an, grâce à la diminution de l’endettement du Groupe ainsi que la réalisation d’un gain suite au dénouement anticipé de la couverture de change mise en place dans le cadre du financement de l’acquisition d’IGATE.

La charge d’impôt s’élève à 140 millions d’euros, en augmentation de 53 millions d’euros notamment du fait de la reconnaissance d’un produit d’impôt différé de 32 millions d’euros sur le 1er semestre 2016.

Le résultat net part du Groupe atteint 375 millions d’euros pour le 1er semestre, en hausse de 3% sur un an. Le bénéfice par action (non dilué) est de 2,23 euros et le résultat normalisé par action* est - avant reconnaissance du produit d’impôt exceptionnel en 2016 - en augmentation de 12% sur un an pour s’établir à 2,81 euros.

Le Groupe a généré un free cash flow organique* de 64 millions d'euros sur le 1er semestre de l’année 2017 ce qui représente une amélioration de 33 millions d’euros par rapport à la même période de l’année précédente. Le retour aux actionnaires s’élève à 338 millions d’euros sur la période via le versement de 262 millions d’euros de dividendes et le rachat d’actions Capgemini SE sur le marché pour un montant de 76 millions d’euros.

PERSPECTIVES

Pour l’année 2017, le Groupe prévoit d’enregistrer une croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants de 3,0%, d’atteindre une marge opérationnelle se situant entre 11,7% et 11,9% et de générer un free cash-flow organique supérieur à 950 millions d’euros.

Par ailleurs :

  • Suite au renforcement de l’Euro par rapport aux principales devises du Groupe, l’impact de l’évolution des taux de change sur la croissance du chiffre d’affaires de l’année est désormais attendu négatif et légèrement au-dessus de 1 point (contre un impact positif mais négligeable anticipé en début d’année) ;
  • Comme annoncé en février 2017 : le Groupe a décidé d’arrêter les activités de revente de matériel au Brésil qui ont représenté environ 60 millions d’euros en 2016 ; aussi, afin de ne pas perturber l’analyse de l’évolution trimestrielle, la croissance organique et la croissance à taux de change constants sont présentées après avoir retiré cette activité des chiffres 2016 et 2017 ;
  • L’impact des acquisitions sur la croissance du chiffre d’affaires est estimé, à ce stade, à quelques dizaines de points de base.

 

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIER

Le Conseil (4% du chiffre d’affaires du Groupe) voit son activité progresser de 10,7% à taux de change constants notamment avec une forte croissance en Europe continentale. La marge opérationnelle de cette activité s’établit à 10,6% du chiffre d’affaires, en progression de 20 points de base sur un an.

Les Services de technologie et d’ingénierie (15% du chiffre d’affaires du Groupe) affichent sur le 1er semestre une hausse de 3,5% du chiffre d’affaires, avec notamment une croissance solide en France et en Scandinavie. La marge opérationnelle progresse de 90 points de base sur un an pour atteindre 12,2% sur le 1er semestre.

Les Services applicatifs (62% du chiffre d’affaires du Groupe) bénéficient pleinement de la demande liée aux nouveaux besoins dans le Digital et le Cloud et enregistrent une croissance du chiffre d’affaires de 5,6% à taux de change constants sur la première moitié de l’année. La croissance s’approche ou dépasse les 10% dans de nombreux pays d’Europe (France, Allemagne, Suède, Italie) mais aussi en Asie. La marge opérationnelle s’affiche en hausse de 50 points de base à 11,9%.

Les Autres services d’infogérance (19% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistrent une baisse de 6,6% du chiffre d’affaires. Cette baisse est essentiellement imputable aux services d’infrastructure et reflète notamment la baisse anticipée dans le secteur public au Royaume-Uni. La marge opérationnelle ressort à 7,7%, contre 9,2% au 1er semestre 2016.

 

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR RÉGION

La région Amérique du Nord (30% du chiffre d’affaires du Groupe) a entamé comme prévu au 1er semestre le rétablissement de sa dynamique de croissance et affiche sur la période une croissance légèrement positive de 0,4% à taux de change constants. Dans cette région, le secteur Energy & Utilities a confirmé sa stabilisation avec un niveau d’activité constant sur 4 trimestres, tandis que le secteur des Services financiers et celui de l’industrie y sont les plus dynamiques. Le taux de marge opérationnelle s’établit à 13,2% en baisse de 190 points de base avec d’une part une pression sur les prix particulièrement marquée dans le cadre des renouvellements de grands contrats et d’autre part les investissements effectués afin de redynamiser la croissance dans la région.

Le chiffre d’affaires de la région Royaume-Uni & Irlande (14% du chiffre d’affaires du Groupe) est en recul de 5,9% avec une baisse dans le secteur public conforme à nos anticipations et un secteur privé (62% de l’activité de la région) qui reste dynamique, notamment dans le secteur des Services financiers et le secteur Energy & Utilities. Le taux de marge opérationnelle y atteint 15,1%, en hausse de 60 points de base sur un an.

La France (21% du chiffre d’affaires du Groupe) voit son chiffre d’affaires progresser sur le 1er semestre de 4,7%, porté par la croissance dans les Services applicatifs ainsi que dans les Services de technologie et d’ingénierie. Sur la période, les secteurs des Services financiers, de l’industrie et celui des biens de consommation et de la distribution ont été les plus dynamiques. La marge opérationnelle s’établit à 7,1% du chiffre d’affaires en amélioration de 50 points de base sur un an.

La région « Reste de l’Europe » (27% du chiffre d’affaires du Groupe) réalise un chiffre d’affaires en progression de 7,9% à taux de change constants. Toutes les zones géographiques et tous les secteurs contribuent à ce résultat. Le Groupe a notamment enregistré une croissance à deux chiffres en Allemagne et en Italie, ainsi que dans le secteur des biens de consommation et de la distribution et celui de l’industrie. Le taux de marge opérationnelle est en hausse de 220 points de base pour atteindre 11,1% sur le semestre.

La région Asie-Pacifique et Amérique Latine (8% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistre une croissance de 11,1% à taux de change constants. En Asie-Pacifique, qui représente désormais près des trois quarts de l’activité de la région, la croissance reste très dynamique et portée par les secteurs des Services financiers, des biens de consommation et de la distribution. L’activité en Amérique Latine s’établit en baisse avec un environnement économique qui reste difficile au Brésil. Le taux de marge opérationnelle de l’ensemble de la région s’affiche en hausse de 220 points de base et atteint 6,0% du chiffre d’affaires.

 

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ AU 2EME TRIMESTRE

La croissance du chiffre d’affaires a poursuivi son accélération au 2ème trimestre pour atteindre 3,3% en rythme annuel à taux de change constants, 50 points de base au-dessus de celle du 1er trimestre de l’année. Hors effets de change et de périmètre, la croissance au 2ème trimestre s’établit à 2,9%.

Comme anticipé, le deuxième trimestre a vu la croissance en Amérique du Nord se redresser (+1,0% à taux de change constant par rapport au 2ème trimestre 2016) et la France (+4,1%) légèrement ralentir avec un effet calendaire défavorable. Par ailleurs, la région Royaume Uni & Irlande a enregistré une légère amélioration de sa dynamique ( 4,2%), le Brésil a subi un nouveau ralentissement qui a pénalisé la région Asie-Pacifique et Amérique Latine (+9,0%). Enfin, la région Reste de l’Europe a maintenu son rythme de croissance soutenu (+8,1%).

 

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS

Au 30 juin 2017, l’effectif total du Groupe dépasse 196 000 personnes, soit une augmentation de 6% sur un an. Les effectifs offshore représentent près de 112 000 collaborateurs équivalant à 57% de l’effectif total contre 55% à fin juin 2016.

 

BILAN

Au 30 juin 2017, le Groupe dispose d’une trésorerie de 1 315 millions d’euros. Compte tenu de la dette financière de 3 472 millions d’euros principalement issue du financement de l’acquisition d’IGATE en 2015, des actifs de gestion de trésorerie et des instruments dérivés, l’endettement net* du Groupe à la fin du 1er semestre 2017 est de 1 929 millions d’euros, contre 1 413 millions d’euros fin 2016. L’augmentation de l’endettement net sur le 1er semestre est principalement liée au versement du dividende et au rachat d’actions Capgemini SE.

 

FUTURE APPLICATION DE LA NORME IFRS 15

La norme IFRS 15, relative à la reconnaissance du chiffre d’affaires, sera adoptée au 1er janvier 2018. Le Groupe a travaillé en collaboration avec les acteurs internationaux du secteur et en France au sein du Syntec Numérique à l’identification des modalités de son application.

Il en ressort notamment que lorsque le Groupe est amené à revendre des matériels, logiciels et prestations de services achetés à des fournisseurs tiers, la norme modifie les principes pour déterminer si le Groupe doit présenter ces transactions sur une base brute ou bien sur une base nette (le chiffre d’affaires étant alors présenté pour le montant facturé au client net des montants facturés par le fournisseur). Sur la base des analyses préliminaires effectuées, le Groupe anticipe que davantage de transactions devront être présentées sur une base nette, entraînant une réduction du chiffre d’affaires, pour un montant estimé à ce jour de l’ordre de 2%.

Le Groupe précisera les conséquences de l’application de la norme à l’occasion de la publication des comptes pour l’année 2017.

 

CONFERENCE TELEPHONIQUE

Paul Hermelin, Président-directeur général, ainsi que Aiman Ezzat, Directeur financier, et Rosemary Stark, Directeur des ventes, commenteront cette publication au cours d’une conférence téléphonique qui se déroulera en anglais ce jour à 8h00 heure de Paris (CET). Cette conférence téléphonique sera accessible par webcast, en direct et en rediffusion pendant un an, depuis ce lien.

L’ensemble des documents relatifs à cette publication sera mis en ligne sur le site Investisseurs de Capgemini et à l’adresse https://www.capgemini.com/results.

 

 

CALENDRIER

25 octobre 2017    Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2017

15 février 2018      Résultats de l’année 2017

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué de presse est susceptible de contenir des informations prospectives. Ces informations peuvent comprendre des projections, des estimations, des hypothèses, des informations concernant des projets, des objectifs, des intentions et/ou des attentes portant sur des résultats financiers futurs, des évènements, des opérations, le développement de services et de produits futurs, ainsi que des informations relatives à des performances ou à des évènements futurs. Ces informations prospectives sont généralement reconnaissables à l’emploi des termes « s’attendre à », « anticiper », « penser que », « avoir l’intention de », « estimer », « prévoir », « projeter », « pourrait », « devrait » ou à l’emploi de la forme négative de ces termes et à d’autres expressions de même nature. La direction de Capgemini considère actuellement que ces informations prospectives traduisent des attentes raisonnables ; la société alerte cependant les investisseurs sur le fait que ces informations prospectives sont soumises à des risques et incertitudes (y compris, notamment, les risques identifiés dans le Document de Référence de Capgemini, disponible sur le site internet de Capgemini), étant donné qu’elles ont trait à des évènements futurs et dépendent des circonstances futures dont la réalisation est incertaine et qui peuvent différer de ceux anticipés, souvent difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Capgemini. Les résultats et les évènements réels sont susceptibles de différer significativement, de ceux qui sont exprimés, impliqués ou projetés dans les informations prospectives. Les informations prospectives ne donnent aucune garantie de réalisation d’évènements ou de résultats futurs et n’ont pas cette vocation. Capgemini ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives sous réserve de ses obligations légales.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d’instruments financiers au public et ne contient pas d’invitation ou d’incitation à investir dans des instruments financiers en France, aux États-Unis ou n’importe quel autre pays.

 

À PROPOS DE CAPGEMINI

Avec plus de 190 000 collaborateurs, Capgemini est présent dans plus de 40 pays et célèbre son cinquantième anniversaire en 2017. Le Groupe est l'un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l'infogérance et a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 12,5 milliards d'euros. Avec ses clients, Capgemini conçoit et met en œuvre les solutions business, technologiques et digitales qui correspondent à leurs besoins et leur apportent innovation et compétitivité. Profondément multiculturel, Capgemini revendique un style de travail qui lui est propre, la « Collaborative Business ExperienceTM », et s’appuie sur un mode de production mondialisé, le « Rightshore® ».

ANNEXES

La croissance organique du chiffre d’affaires est la croissance calculée à taux de change et périmètre constants. Le périmètre et les taux de changes utilisés sont ceux de l’exercice publié. Ce sont également les taux de change de l’exercice publié qui sont utilisés dans le calcul de la croissance à taux de change constants.

Comme annoncé lors de la publication des perspectives pour l’année 2017, afin que l’arrêt des activités de revente de matériel au Brésil qui interviendra en cours d’année ne perturbe pas l’analyse de l’évolution trimestrielle, la croissance organique et la croissance à taux de change constants sont présentées après avoir retiré cette activité des chiffres d’affaires 2016 et 2017 :

Réconciliation des taux de croissance

2ème trimestre

2017

1er semestre

2017

Croissance organique

+2,9%

+2,7%

Impact des variations de périmètre du Groupe

+0,4pt

+0,3pt

Croissance à taux de change constants

+3,3%

+3,0%

Impact des taux de change

-0,6pt

-0,2pt

Croissance courante

+2,7%

+2,8%

Impact des activités en cours d’arrêt

-0,3pt

-0,3pt

Croissance en données publiées

+2,4%

+2,5%

 

Sur le 1er semestre, l’impact des variations des devises est principalement lié à la dépréciation de la livre sterling et à l’appréciation des dollars américains, canadiens et australiens et du réal brésilien. L’impact des activités en cours d’arrêt reflète l’évolution de l’activité de revente de matériel au Brésil qui avait généré 36 millions d’euros au 1er semestre 2016.

La marge opérationnelle, un des principaux indicateurs de la performance du Groupe, est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges opérationnelles. Elle est calculée avant les « autres produits et charges opérationnels » qui comprennent les amortissements des actifs incorporels reconnus dans le cadre des regroupements d’entreprises, la charge résultant de l’étalement de la juste valeur des actions attribuées au personnel, ainsi que les charges ou produits non récurrents, notamment les dépréciations des écarts d’acquisition, les écarts d’acquisition négatifs, les plus ou moins-values de cession de sociétés consolidées ou d’activités, les charges de restructuration afférentes à des plans approuvés par les organes de direction du Groupe, les coûts d’acquisition et d’intégration des sociétés acquises par le Groupe y compris les compléments de prix incluant des conditions de présence sur sociétés acquises, ainsi que les effets des réductions, des liquidations et des transferts des régimes de retraites à prestations définies.

Le résultat net normalisé correspond au résultat net (part du Groupe) corrigé des impacts des éléments reconnus en « Autres produits et charges opérationnels », net d’impôt calculé sur la base du taux effectif d’impôt. Le résultat normalisé par action est calculé comme un résultat de base par action, c'est-à-dire hors dilution.

Le free cash flow organique se définit comme le flux de trésorerie lié à l’activité diminué des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles (nets de cession) et ajusté des intérêts financiers payés et reçus.

 

Évolution de l’activitÉ par rÉgion

 

 

Chiffre daffaires

Variation

    Taux de marge opérationnelle

 

1er semestre

2017

(en millions d’euros)

En données publiées

À taux de change

constants

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Amérique du Nord

1 956

+3,5%

+0,4%

15,1%

13,2%

Royaume-Uni et Irlande

894

-14,7%

-5,9%

14,5%

15,1%

France

1 332

+4,7%

+4,7%

6,6%

7,1%

Reste de l’Europe

1 712

+7,6%

+7,9%

8,9%

11,1%

Asie Pacifique et Amérique Latine

518

+13,9%

+11,1%

3,8%

6,0%

TOTAL

6 412

+2,5%

+3,0%

10,2%

10,5%

 

Évolution de l’activitÉ par mÉtier

 

 

Chiffre daffaires

Variation

    Taux de marge opérationnelle

 

1er semestre

2017

(en millions d’euros)

En données

publiées

À taux de change

constants

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Conseil

295

+11.1%

+10.7%

10,4%

10,6%

Services de technologie et d’ingénierie

971

+3.1%

+3.5%

11,3%

12,2%

Services applicatifs

3 944

+5.9%

+5.6%

11,4%

11,9%

Autres services d’infogérance

1 202

-9.2%

-6.6%

9,2%

7,7%

TOTAL

6 412

+2,5%

+3,0%

10,2%

10,5%

 

COMPTE DE RÉSULTAT SYNTHÉTIQUE ET MARGE OPÉRATIONNELLE

(en millions d’euros)

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Variation

Chiffre d’affaires

6 257

6 412

+2,5%

Charges opérationnelles

(5 619)

(5 740)

 

Marge opérationnelle

638

672

+5%

en % du chiffre d’affaires

10,2%

10,5%

+30bp

Autres charges et produits opérationnels

(128)

(134)

 

Résultat d’exploitation

510

538

+6%

en % du chiffre d’affaires

8,1%

8,4%

+30bp

Résultat financier

(62)

(28)

 

Produit / (charge) d’impôts

(87)

(140)

 

(-) Intérêts minoritaires

5

5

 

Résultat net, part du Groupe

366

375

+3%

 

RÉSULTAT NORMALISÉ ET RÉSULTAT PAR ACTION

(en millions d’euros)

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Résultat net, part du Groupe

366

375

Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires

170 241 240

168 548 476

Résultat de base par action (en €)

2,15

2,23

Nombre moyen d’actions dilué

180 184 197

172 942 376

Résultat dilué par action (en €)

2,05

2,17

 

(en millions d’euros)

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Résultat net, part du Groupe

366

375

Taux effectif d’impôt

26,5%

27,4%

(-) Autres charges et produits opérationnels, net d’impôts a

95

97

Résultat net normalisé

461

472

Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires

170 241 240

168 548 476

Résultat normalisé par action (en €)

2,71

2,81

a calculé sur la base du taux effectif d’impôt

 

Le Groupe a reconnu sur le 1er semestre 2016 un produit d’impôt différé exceptionnel de 32 millions d’euros qui a relevé le résultat de base par action et le résultat normalisé par action sur la période de 0,19 euro et le résultat dilué par action de 0,18 euro.

Hors produit d’impôt différé exceptionnel, le résultat normalisé par action aurait été de 2,52 euros pour le 1er semestre 2016 :

(en millions d’euros)

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Résultat normalisé par action (en €)

2,71

2,81

(-) produit d’impôt différé exceptionnel

(32)

-

Nombre moyen pondéré d’actions ordinaires

170 241 240

168 548 476

(-) impact du produit d’impôt différé exceptionnel (en €)

(0,19)

-

Résultat normalisé par action (en €) – hors produit d’impôt exceptionnel

2,52

2,81

 

Variation de trÉsorerie et free cash flow organique

 

(en millions d’euros)

1er semestre

2016

1er semestre

2017

Flux de trésorerie liés à l’activité

113

164

Investissements (nets de cession) en immobilisations corporelles et incorporelles

(74)

(113)

Intérêts financiers nets

(8)

13

Free cash flow organique

31

64

Autres flux de trésorerie liés aux opérations d’investissement et de financement

(426)

(540)

Variation de trésorerie

(395)

(476)

Incidence des variations des cours des devises

(66)

(79)

Trésorerie d’ouverture

1 948

1 870

Trésorerie de clôture

1 487

1 315

 
 

ENDETTEMENT NET

(en millions d’euros)

30/06/2016

31/12/2016

30/06/2017

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 488

1 879

1 319

Découverts bancaires

(1)

(9)

(4)

Trésorerie

1 487

1 870

1 315

Actifs de gestion de trésorerie

110

157

207

Dettes financières à long terme

(3 171)

(3 287)

(3 284)

Dettes financières à court terme et découverts bancaires

(697)

(125)

(192)

(-) Découverts bancaires

1

9

4

Dettes financières, hors découverts bancaires

(3 867)

(3 403)

(3 472)

Instruments dérivés

(8)

(37)

21

Trésorerie nette / (endettement net)

(2 278)

(1 413)

(1 929)