Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2013

| Financial news
Capgemini : les résultats du 1er trimestre confortent les objectifs annuels 2013

Paris, le 2 mai 2013 – Le groupe Capgemini a réalisé au 1er trimestre 2013 un chiffre d’affaires consolidé de 2 499 millions d’euros, en baisse de 2,6% à taux de change et périmètre courants par rapport au même trimestre de l’année 2012 et de 1,7% à taux de change et périmètre constants. Cette baisse est largement imputable à la conjoncture peu porteuse en Europe et à un effet calendaire défavorable au premier trimestre 2013. Cette évolution est conforme aux prévisions et permet de confirmer les objectifs pour 2013.;


CA de
T1 2013

CA de
T1 2012

Variation

T1 2013/
T1 2012


2 499 M€

2 565 M€
à taux de
change
et périmètre
courants

- 2,6 %
à taux de
change
et périmètre
constants

-1,7 %

La variation du chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants s’analyse comme suit :

  • par métier, les activités de conseil, intégration de systèmes et services informatiques de proximité voient leur chiffre d’affaires baisser de 3% en moyenne. L’intégration de systèmes est en recul de -1,2%, tandis que les activités de conseil et services informatiques de proximité (Sogeti) sont en retrait (respectivement de -10,1% et -5,2%). L’activité infogérance, elle, croît de 0,2%.
  • par région, ce sont les pays émergents d’Asie et d’Amérique latine qui enregistrent désormais la plus forte croissance (+6,3%). La région Royaume-Uni et Irlande affiche une croissance de 2% grâce à la progression du chiffre d’affaires du secteur privé. L’Amérique du Nord connait une stabilité de l’activité après le ralentissement des signatures enregistré à la fin 2012. La France – qui reste le premier pays du Groupe en termes de chiffre d’affaires – est affectée par la conjoncture et enregistre une baisse de 4,8%. La région Benelux continue de pâtir de la crise qui affecte les Pays-Bas. L’activité se rétracte de 8,7% mais marque une phase de stabilisation comme on l’avait déjà noté au quatrième trimestre 2012. Le reste de l’Europe, particulièrement sensible aux effets cycliques, est en recul de 2,6%.

Les prises de commandes enregistrées au 1er trimestre 2013 s’élèvent à 2 171 millions d’euros, comparables à celles du premier trimestre 2012. Mais le ratio prises de commandes sur chiffre d’affaires pour les métiers du conseil, de l’intégration de systèmes et les services de proximité reste positif : 1,07 pour l’ensemble du Groupe.

Au 31 mars 2013, l’effectif total du groupe s’élève à 126 429 collaborateurs. Les effectifs offshore atteignent 51 978 personnes (dont 41 900 en Inde), soit 41,1% de l’effectif total. Capgemini a continué à recruter de manière équilibrée dans ses pays historiques et dans ses bases « offshore ».

Le Groupe maintient ses objectifs pour 2013 et continue de prévoir une croissance de son chiffre d’affaires à taux de change et périmètre constants comparable à celle de 2012 (+1,2%). Le Groupe anticipe de réaliser un taux de marge opérationnelle supérieur à 8,3% avant amortissement des actifs incorporels reconnus lors des acquisitions (soit plus de 8,0% tel que reporté jusqu’ici).

Le « free cash flow » organique cumulé sur la période 2012-2013 devrait être compris entre 750 et 800 millions d’euros.

Pour Paul Hermelin, président directeur général du groupe Capgemini : « Nous maintenons nos objectifs annuels de croissance du chiffre d’affaires et d’amélioration de la marge opérationnelle, malgré une conjoncture économique difficile, particulièrement en Europe, que nous avions du reste anticipée. Nous sommes en ligne dans la mise en oeuvre de nos trois priorités : l’enrichissement de notre portefeuille d’offres pour répondre à tous les besoins de nos clients, l’embauche de jeunes collaborateurs pour garder une pyramide des âges équilibrée et l’industrialisation de nos processus de travail, gage de notre compétitivité. Grâce à la diversification de notre portefeuille d’offres, nous sommes confiants dans notre capacité à répondre à l’évolution récente des besoins de nos clients et à gérer la complexité de leurs demandes

o0o

Annexes

Taux d’utilisation (en pourcentage)

  T1
2012
T2
2012
T3
2012
T4
2012
T1
2013
Conseil 65 67 64 67 62
Services informatiques de proximité 82 83 83 82 80
Intégration de systèmes 80 80 81 81 79

Evolution par métier (à taux de change et périmètre constants)

  % du CA T1
2012
% du CA T1
2013
Variation T1 2013
/ T1 2012
Conseil 5,1 4,7 -10,1
Services informatiques de proximité 15,8 15,4 -5,2
Intégration de systèmes 40,4 40,6 -1,2
Infogérance 38,7 39,3 0,2

Evolution du chiffre d’affaires par zone géographique

        Courant Organique
  Courant Séquentielle
(%)
Variation annuelle
(%)
Séquentielle
(%)
Variation annuelle
(%)
  T1 2012 T4 2012 T1 2013 T1 13 / T4 12 T1 13 / T1 12 T1 13 / T4 12 T1 13 / T1 12
Amérique du Nord 505 517 501 -3.0 -0.8 -1.0 0.1
Royaume-Uni et Irlande 510 501 510 1.9 -0.1 7.4 2
France 578 568 551 -3.1 -4.8 -3.1 -4.8
Benelux 298 280 273 -2.2 -8.7 -2.2 -8.7
Reste de l'Europe 478 495 469 -5.4 -1.5 -5.5 -2.6
Asie Pacifique et Amérique Latine 196 230 195 -15.4 -0.4 -16.0 6.3
Total 2,565 2,591 2,499 -3.6 -2.6 -2.3 -1.7

Evénements marquants du premier trimestre 2013
  • Capgemini remporte un contrat significatif de services applicatifs avec la Poste norvégienne, d’un montant de 34 millions d’euros sur six ans.
  • BPO : Capgemini signe un contrat d’envergure avec le groupe industriel suédois Sandvik, d’un montant de plusieurs dizaines millions d’euros et d’une durée de cinq ans.
  • L’énergéticien E.ON choisit Capgemini pour la gestion de ses compteurs « intelligents » en Suède. Il s’agit d’un contrat de plusieurs dizaines de millions d’euros et d’une durée de cinq ans.