L’ECM : une clé de compétitivité pour l’entreprise digitale

Confrontées à la montée en flèche du volume de documents à traiter et à des contraintes réglementaires toujours plus complexes, les entreprises doivent aujourd’hui revoir leur politique de gestion de l’information non structurée.
Parmi les moyens à leur disposition, la mise en place d’un socle de services documentaires global à l’entreprise. C’est en mutualisant leurs moyens sur une plate-forme sécurisée et capable de monter en puissance, qu’elles vont pouvoir fédérer l’ensemble de leurs contenus non structurés.

Cette approche résolument industrielle de la gestion électronique des documents permet à la DSI de proposer un catalogue de services aux métiers, et surtout des solutions efficaces pour fluidifier le partage des contenus dans toute l’entreprise. Dès lors, il devient possible d’optimiser le patrimoine informationnel de cette dernière, d’exploiter aussi bien les données structurées des systèmes transactionnels que les données les moins structurées. Les documents bureautiques, les contrats, les e-mails reçus ou même les informations glanées sur les réseaux sociaux se transforment en gisement d’informations exploitables.
 
De centre de coût, l’ECM se transforme en vecteur de croissance et en source de nouveaux business.
À l’heure où les entreprises déploient des flottes de tablettes et dématérialisent massivement leurs processus de contractualisation, les entreprises entrent dans l’ère du document intelligent et l’ECM en est le socle.

Pour en savoir plus, découvrez la brochure : L’ECM, une clé de compétitivité pour l’entreprise digitale