Capgemini enregistre en 2013 une meilleure performance que prévu

| Financial news
Paris, le 20 février 2014 – Réuni à Paris le 19 février 2014 sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Cap Gemini a examiné et arrêté les comptes1 du groupe Capgemini pour l’exercice clos le 31 décembre 2013.
  • Chiffre d’affaires de 10,1 milliards d’euros, croissance organique de 0,9%
  • Taux de marge opérationnelle de 8,5%, en progression de 0,4 point
  • Résultat net (part du Groupe) de 442 millions d’euros, en augmentation de 25%
  • “Free cash flow” organique cumulé sur 2012-2013 de 951 millions d’euros

Les chiffres clés sont les suivants :
(en millions d’euros) Exercice
2012
Norme IAS 19R*
2ème semestre 2013 Exercice
2013
Chiffre d’affaires 10 264 5 059 10 092
Marge opérationnelle2 829 490 857
en % du chiffre d’affaires 8,1% 9,7% 8,5%
Résultat d’exploitation 606 418 720
en % du chiffre d’affaires 5,9% 8,3% 7,1%
Résultat net (part du Groupe) 353 266 442
en % du chiffre d’affaires 3,4% 5,3% 4,4%
Trésorerie nette            872   678
« Free Cash flow » organique3 496**   455***

*     Les chiffres 2012 ont été ajustés des retraitements suite à l’application de la Norme IAS 19 révisée
**   Inclut 100 millions d’euros de paiements anticipés de la part de clients
*** Avant contribution exceptionnelle de 235 millions à un fonds de pension au Royaume-Uni

Après un exercice 2012 marqué par un ralentissement de l'activité en fin d’année, le Groupe a connu en 2013, trimestre après trimestre, comme il l'avait anticipé, un retour progressif à la croissance organique qui atteint +3,9% au 4ème trimestre. Au total, le Groupe réalise en 2013 un chiffre d'affaires de 10 092 millions d'euros, en progression de 0,9% à taux de change et périmètre constants par rapport à 2012. A taux de change et périmètre courants, le chiffre d’affaires enregistre au contraire une baisse de 1,7% par rapport à celui publié en 2012 en raison de l’évolution défavorable de certaines devises, notamment le dollar américain, la livre sterling et le réal brésilien.

Les prises de commandes enregistrées pendant l’exercice s’élèvent à 9 651 millions d’euros, en légère baisse par rapport à 2012. Le ratio prises de commandes sur chiffre d’affaires est de 1,05 sur l’année et atteint même 1,13 sur le seul quatrième trimestre pour l’intégration de systèmes, les services informatiques de proximité (Sogeti) et le conseil dans leur ensemble, ce qui confirme le dynamisme de ces activités en fin d’année.
 
En dépit d’un contexte économique atone et d'un effet de change défavorable, Capgemini confirme sa capacité à améliorer sa profitabilité. La marge opérationnelle ressort à 857 millions d’euros, soit 8,5% du chiffre d’affaires consolidé 2013, ce qui représente une progression de 0,4 point par rapport à 2012, légèrement supérieure à l’objectif annoncé au début 2013. La plupart des régions du Groupe enregistrent une progression de leur rentabilité par rapport à 2012.
 
Confirmant sa capacité à réduire les charges de restructurations (68 millions d'euros en 2013 contre 168 millions d'euros en 2012), le Groupe délivre en 2013 un résultat d'exploitation de 720 millions d'euros, en hausse de 19% par rapport à 2012, ce qui porte la marge d'exploitation à 7,1% contre 5,9% en 2012.
 
Le résultat net part du Groupe s’élève à 442 millions d’euros après une charge d’impôt de 182 millions d’euros (à comparer à 135 millions d’euros en 2012) et une charge financière nette de 102 millions d’euros (contre 127 millions en 2012).
 
La trésorerie nette au 31 décembre 2013 atteint 678 millions d’euros. Le « free cash flow » organique s’établit en 2013 à 455 millions d’euros avant la contribution exceptionnelle de 235 millions d’euros à un fonds de pension au Royaume-Uni. Il est rappelé qu’en 2012 il comprenait environ 100 millions d’euros de paiements anticipés de la part de certains clients. Le « free cash flow » organique cumulé sur les exercices 2012 et 2013 s’élève à un total de 951 millions d’euros très supérieur à l’objectif initial compris entre 750 et 800 millions d’euros.
 
Le Conseil d’Administration a décidé ce même jour de proposer à la prochaine Assemblée Générale Ordinaire le versement d’un dividende de 1,10 euro par action4 en 2014 comparé à 1 euro en 2013. Cela représente une distribution égale à 40% du résultat net part du Groupe.

Perspectives 2014
 
Dans un contexte où la demande s’améliore progressivement, le Groupe prévoit d’enregistrer en 2014 une croissance organique de son chiffre d’affaires se situant entre 2% et 4% et un taux de marge opérationnelle compris entre 8,8% et 9,0%. Le « free cash flow » organique est attendu à plus de 500 millions d’euros.
 
Pour Paul Hermelin, Président-Directeur Général du groupe Capgemini : « En 2013, Capgemini a confirmé sa capacité à améliorer sa rentabilité dans un contexte peu porteur et à gagner des parts de marché. Par ailleurs, le Groupe a encore renforcé sa stature de leader mondial : Capgemini se positionne sur les segments en croissance du marché, tel que le cloud computing ou le digital avec sa ligne de service mondiale « Digital Customer Experience » récemment lancée ; ses plates-formes offshore lui permettent de conjuguer qualité et compétitivité ; enfin, le Groupe réalise désormais 30% de son chiffre d’affaires hors d’Europe, et a vu ses activités s’accélérer en Amérique Latine. »

o 0 o


Annexe au communiqué publié le 20 février 2014


L’activité par grandes régions (à taux de change et périmètre constants) :
  • La France – qui reste la première région du Groupe en matière de chiffre d’affaires – voit celui-ci croître de 0,4% sur l’année, soit une nette amélioration par rapport au recul enregistré en 2012. La croissance atteint 3,1% sur le seul 2ème semestre, confirmant la capacité du Groupe à gagner des parts de marché. Le taux de marge opérationnelle de la région s’élève à 9,3%, en progression de 0,5 point par rapport à 2012.
  • L’Amérique du Nord – deuxième région du Groupe - croît de 2,5% sur l’année, tirée par les activités intégration de systèmes dans les services financiers et les services d’infrastructures. L’activité rebondit au 4ème trimestre avec une croissance de 7,9% du chiffre d’affaires. L’Amérique du Nord reste la région la plus rentable du Groupe avec un taux de marge opérationnelle de 12,3% (en progression de 0,5 point par rapport à 2012).
  • La région Royaume-Uni/Irlande décroit de 0,3% sur l’année mais progresse de 1,8% sur le 2ème semestre. En excluant la baisse programmée du chiffre d’affaires sur un très grand contrat du Groupe, tous les métiers y enregistrent une croissance. La rentabilité de la région atteint 8,7%, soit une progression de 0,1 point par rapport à 2012.
  • Le Benelux connait encore une décroissance de 3,3% sur l’année mais renoue comme escompté avec la croissance au 4ème trimestre (+1,2%) ; les mesures prises au second semestre 2012 ayant conduit à une amélioration graduelle de l’activité tout au long de l’exercice 2013. Son taux de marge opérationnelle s’élève à 9,8% du chiffre d’affaires, soit 1,9 point de mieux par rapport à 2012.
  • La région « Reste de l’Europe » est en recul de 1,4% dans son ensemble mais ce chiffre est le fruit de situations contrastées : activité étale en Europe centrale et dans les pays nordiques ; progression en Italie et au Portugal ; repli important en Espagne. Le taux de marge opérationnelle de la région est de 7,7% (en progression de 0,5 point par rapport à 2012).
  • La région Asie-Pacifique et Amérique Latine reste en forte croissance (+12,0%), marquée par la progression du chiffre d’affaires au Brésil, le dynamisme du marché local indien et le développement des services financiers en Asie. La marge opérationnelle est de 4,9%.

L’activité par métiers (à taux de change et périmètre constants) :
  • L’intégration de systèmes (40,6% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistre une croissance de 1,6%, tirée par la très bonne performance de ce métier dans le secteur des services financiers. La marge opérationnelle atteint 8,7%, en progression de 0,5 point par rapport à 2012.
  • L’infogérance (40,1% du chiffre d’affaires du Groupe) voit son chiffre d’affaires progresser de 2,0% et enregistre un taux de marge opérationnelle de 9,2% en nette amélioration par rapport à l’exercice précédent (8,0%).
  • Sogeti (14,8% du chiffre d’affaires du Groupe) affiche un chiffre d’affaires en légère baisse (-1,3%) sur l’année mais en croissance de 1,3% au second semestre. Son taux de marge opérationnelle est de 10,6%, quasi stable par rapport à 2012.
  • Le conseil (4,5% du chiffre d’affaires du Groupe) accuse un recul de 7,5% de son activité reflétant les difficultés rencontrées par ce métier au niveau mondial et plus particulièrement en Europe Continentale. Sa rentabilité est en baisse : 7,8% contre 11,2% en 2012.

Evolution des effectifs :
 
Au 31 décembre 2013, l’effectif du Groupe s’établit à 131 000 personnes, contre 125 000 à la fin de l’exercice précédent. Dans ce total, l’effectif « offshore » représente 58 000 collaborateurs (dont 47 000 en Inde), soit 44% de l’effectif total contre 40% l’an dernier. Le Groupe a effectué plus de 32 000 recrutements en 2013, dont 45% de jeunes diplômés.