Selon l'édition 2015 du World Payments Report, le volume des paiements non-cash augmente plus rapidement que le PIB dans toutes les régions du monde

| Press release
Le passage du paiement physique au paiement numérique stimule l'innovation et la croissance, mais les paiements non visibles[1] représentent un véritable défi pour les régulateurs et les établissements bancaires
Paris, Londres – L'édition 2015 du World Payments Report publiée par Capgemini, l'un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l'infogérance, et Royal Bank of Scotland (RBS), révèle que le volume global des paiements non-cash devrait continuer d'augmenter fortement en 2014. Ce volume devrait progresser de 8,9% pour atteindre un niveau record de 389,7 milliards de transactions[2], soit une hausse de 7,6% par rapport à 2013. Sous l'effet combiné de divers facteurs, dont une solide croissance des volumes de transactions non-cash au sein des pays asiatiques émergents[3] et l'adoption généralisée du paiement mobile dans les marchés développés[4], le volume global des paiements non-cash a augmenté plus rapidement que le PIB dans l'ensemble des régions du monde en 2013. En 2014, cette croissance devrait bénéficier de la poursuite du redressement économique au sein des marchés développés, de l'expansion rapide en Chine, de l'adoption des technologies mobiles et sans contact ainsi que du mouvement mondial en faveur des systèmes de paiement immédiat[5].

 

Les pays asiatiques émergents continuent de stimuler la croissance

Au sein des nouveaux marchés d'Asie, les prévisions concernant les transactions non-cash tablent sur une progression de 27% en 2014, contre 22% en 2013, sous l'impact de l'utilisation croissante d'Internet et de l'adoption du paiement mobile. En particulier, les volumes de paiement non-cash en Chine devraient dépasser ceux de l'Allemagne, du Royaume-Uni, de la France et de la Corée du Sud, plaçant ce pays au quatrième rang mondial derrière les États-Unis, la zone euro et le Brésil. La Chine a enregistré une progression record de 37,7% de ses volumes de paiement non-cash en 2013, les autorités ayant accéléré l'ouverture du marché des cartes de paiement nationales à la concurrence étrangère ainsi que le déploiement des terminaux sur les points de vente à travers le pays. Les paiements mobiles, dont le volume a lui aussi augmenté considérablement (de 170%) pour atteindre 4,5 milliards de transactions, figurent désormais au cœur de l'écosystème des paiements en Chine.

 

Le volume des paiements non visibles est également en augmentation

Le volume des paiements non visibles, c'est-à-dire des paiements dont le traitement est assuré hors des systèmes bancaires, représente d'après les estimations environ 10% (40,9 milliards) des transactions non-cash en 2014 et il devrait augmenter au cours des prochaines années. En raison du manque de données cohérentes concernant ces paiements, qui comprennent ceux effectués au moyen de cartes et d'applications mobiles en circuit fermé, de porte-monnaie numériques et de monnaies virtuelles, les banques et les prestataires de services de paiement non bancaires peinent à déterminer les modèles d'exploitation et de traitement optimaux sur ces marchés. Le fait que la réglementation ne couvre pas ce type de paiements suscite également certaines préoccupations concernant le manque de protection des consommateurs en termes de confidentialité des données, sécurité informatique et résolution des litiges, ainsi que la lutte contre la fraude et le blanchiment de capitaux, domaines dans lesquels la réglementation est nécessaire pour minimiser de tels risques.

 

Les banques restent bien placées pour proposer des solutions innovantes à leurs clients

Malgré la concurrence accrue suscitée par l'apparition de nouveaux prestataires et de nouvelles méthodes de paiement comme les portefeuilles numériques et les applications mobiles, les banques conservent une position privilégiée qui leur permet d'élaborer des solutions innovantes en vue d'enrichir l'expérience du client. Dans la mesure où elles sont mieux à même de proposer des solutions globales sur l'ensemble des instruments et des circuits, les banques sont plus efficaces en tant que prestataires uniques de services de paiement que leurs concurrents, ceux-ci étant limités à certains types de scénarios de paiement. À mesure que les banques continuent d'améliorer leur offre globale de solutions, les systèmes de paiement immédiat peuvent leur servir de catalyseur pour élaborer de nouvelles propositions à valeur ajoutée et stimuler la croissance de l'activité. Les systèmes de paiement immédiat permettent au client d'effectuer un virement d'un compte à un autre en quelques secondes, 24 heures sur 24, et d'utiliser les fonds ainsi transférés de manière quasi instantanée.

La réglementation joue également un rôle moteur dans l'innovation en imposant l'harmonisation nécessaire à l'expansion mondiale des systèmes de paiement immédiat. Interrogés dans l'édition 2015 du World Payments Report, 86% des responsables de paiement estiment que les régulateurs devront examiner et modifier la réglementation en vigueur pour que les paiements immédiats deviennent une réalité à l'échelle mondiale. L'adoption du paiement immédiat est notamment compromise par le manque d'interopérabilité des systèmes élaborés autour de normes différentes en Europe et à travers le monde. Les instances de réglementation pourraient cependant résoudre ce problème en participant à l'élaboration des normes et des règles favorisant l'interopérabilité du secteur.

Pour Andrew Lee, responsable des Ventes de la division mondiale Services Financiers de Capgemini. « Chaque année, les banques sont confrontées à de nouveaux défis toujours plus importants en matière d'innovation pour répondre aux exigences des consommateurs en faveur de moyens de paiement plus pratiques, plus rapides, plus sûrs et plus mobiles. Face à cette pression et au besoin de nouvelles initiatives réglementaires pour accompagner les solutions innovantes comme le paiement immédiat, les prestataires de services de paiement doivent adopter une démarche à long terme en matière de traitement des paiements en élaborant un éventail global de solutions susceptibles d'apporter de la valeur à l'échelle mondiale. »

L'autre innovation qui modifie fondamentalement le marché des paiements est la technologie « Blockchain ».[6]  Ses trois caractéristiques essentielles sont la transparence, la décentralisation et l'autorisation de signature au moyen d'une clé [7]. Ces caractéristiques ont le potentiel d'accroître l'efficacité des transactions financières et de transformer le réseau mondial. Enfin, cette technologie pourrait accélérer la vitesse de transfert de l'argent et offrir, à l'avenir, une alternative aux systèmes bancaires traditionnels.

Pour Marion King, Directrice des Paiements, RBS : « Les nouvelles technologies accélèrent le changement au sein du secteur des paiements, offrant des solutions globales à mesure que les clients renoncent au paiement physique en faveur du paiement numérique, comme en témoigne l'adoption du paiement sans contact en Angleterre qui représentait 53 millions de transactions en mars 2015. En tant que partenaire de confiance, nous sommes au cœur des transactions clients et facilitons la transition vers le paiement numérique. À mesure qu'elle transforme l'innovation en technologie, l'économie numérique offre à son tour aux clients un plus grand choix et une plus grande simplicité dans la façon de régler leurs achats et de mener leurs affaires. »

Depuis plus de 10 ans, le World Payments Report de Capgemini et Royal Bank of Scotland constitue la principale source de données fondamentales, de tendances et de commentaires concernant à la fois les paiements non-cash à l'échelle mondiale et régionale et les principales initiatives réglementaires et sectorielles qui les régissent. Cette année, le rapport examine les conséquences d'un contexte réglementaire de plus en plus exigeant et les éléments supplémentaires qu'il convient de mettre en place pour accroître la valeur proposée au client par le biais de l'innovation et des observations recueillies dans le cadre d'une enquête et d'entretiens réalisés en ligne en mai 2015 auprès de cadres dirigeants.

Le rapport peut être obtenu sur www.worldpaymentsreport.co ou en nous contactant à l'adresse suivante : payments@capgemini.com.

A propos de Capgemini

Fort de 180 000 collaborateurs et présent dans plus de 40 pays, Capgemini est l’un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance. Le Groupe a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires de 10,573 milliards d’euros. Avec ses clients, Capgemini conçoit et met en œuvre les solutions business, technologiques et numériques qui correspondent à leurs besoins et leur permettent d'encourager l'innovation tout en gagnant en compétitivité. Profondément multiculturel, Capgemini revendique un style de travail qui lui est propre, la Collaborative Business ExperienceTM, et s’appuie sur un mode de production mondialisé, le Rightshore®.

Grâce à une expertise sectorielle pointue, des offres de services innovantes et un système de production mondialisé de nouvelle génération, l’entité Services Financiers de Capgemini répond aux besoins de plus en plus sophistiqués du secteur des services financiers. Fort d’un réseau de 24 000 experts au service de plus de 900 clients dans le monde, Capgemini accompagne les leaders de la banque, de l’assurance et des marchés financiers afin de leur permettre d’obtenir des résultats tangibles et durables. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.capgemini.com/financialservices

 

Royal Bank of Scotland (RBS)

RBS est un établissement financier basé au Royaume-Uni dont le siège social se situe à Edimbourg. Présent au Royaume-Uni, en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique et en Asie, RBS et propose un large éventail de produits et de services à ses clients (particuliers, clients commerciaux, grandes entreprises et clients institutionnels) à travers ses deux filiales principales, la Royal Bank of Scotland et NatWest, ainsi que par le biais d'un certain nombre d'autres marques réputées comme Ulster Bank et Coutts. 
Site : www.rbs.com