Unification de l’informatique transfusionnelle

| Success story

Etablissement public et opérateur unique de la transfusion sanguine en France, l’EFS dispose du monopole des activités de collecte, de préparation, de qualification et de distribution des produits sanguins labiles aux établissements de soins. 17 établissements régionaux – dont 3 dans les DOM – assurent l’ensemble des activités transfusionnelles de l’EFS.

“C’est un projet unique en France dans le domaine de la Santé, à la fois du point de vue de son envergure géographique et de sa réussite, dont les bonnes pratiques devraient servir les autres grands projets du secteur : SI hospitalier, SI Santé, plates formes de services, DMP...” déclare Hélène Chinal, Directeur au sein de Capgemini Finance & Services.

Jacques Hardy, Président de l’EFS, complète : “Ce projet ambitieux d’unification de l’informatique transfusionnelle est le fruit d’un travail collectif dont nous sommes fiers. Cette aventure humaine fédératrice nous a conduit à partager entre Etablissements des informations sur nos pratiques, à les harmoniser et à les améliorer conjointement”.

Une solution homogène, déployée à l’échelle nationale

Mi 2005, dans le but d’harmoniser ses pratiques métier,  l’EFS fait le choix d’une solution unique, partagée par tous les Etablissements, qui vise à garantir la sécurité transfusionnelle par le partage d’informations et l’amélioration de la traçabilité, en s’appuyant sur une infrastructure matérielle et logicielle standardisée.

Le « Groupement » constitué par Capgemini (mandataire), HP (fournisseur de l’infrastructure) et Inlog (fournisseur de logiciels dans le domaine médical), s’est vu notifier le marché pour une durée de 30 mois et un budget de 19,2 millions d’euros.

Une démarche pédagogique spécifique pour un déploiement à grande échelle

Pour mener à bien ce projet, Capgemini Finance & Services a notamment mis en place un programme de formation spécifique, qui a permis de former 85% des utilisateurs à moins de 100 km de leur lieu de travail.

Un déploiement qui a duré plus de 2 ans et dont les chiffres sont éloquents : 10 000 jours/homme de formation, 7 000 utilisateurs formés sur le territoire français et dans les territoires d’outre-mer, un taux de satisfaction dépassant les 90%.