Hôpital : la facturation des services d'urgence

| Point de vue

Comment gagner 1 à 2 % de recettes supplémentaires sans croissance d’activité :
Maîtriser la facturation des prestations délivrées par les services d’urgence

L’activité des urgences au sein d’un établissement de santé pouvant représenter jusqu’à 3,5 % des recettes de l’établissement, constitue un enjeu financier significatif qu’il convient de maîtriser. Or, marquées par l’intervention de multiples acteurs et l’utilisation de différents systèmes d’information, dans un contexte où la prise en charge médicale prime sur le recueil des données permettant la facturation de l’activité, les recettes d’urgences sont bien souvent sous-estimées. Quelques bonnes pratiques peuvent toutefois être envisagées de manière à prévenir toutes pertes de recettes liées à cette activité.

Auteurs :

François Devif, Directeur Santé
Marie Laure Bennasa, Consultante Senior
Capgemini Consulting