L’industrie automobile poursuit sa transformation avec l’IoT

|

Retour sur la 1ère édition du salon IoT World 2016 avec notre expert international Automobile Nick Gill, dans le cadre de sa participation à la table ronde « Smart road, voitures connectées, véhicules autonomes : en route pour une conduite sécuritaire ! »

 

Nick, pourriez-vous revenir sur les thèmes majeurs de l’IoT dans l’automobile, et les enjeux qui, selon vous, y sont associés ?  

Sans grande surprise les thèmes principaux sont les véhicules connectés, et bien sûr les usines connectées ainsi que toute la chaine opérationnelle qui est concernée. On observe une forte visibilité médiatique sur les véhicules or à aujourd’hui le RoI est meilleur sur l’usine.

En effet, sur les véhicules, les consommateurs attendent avec impatience la fonctionnalité connectée, mais ne sont pas prêts à payer un service premium. 

  • Pour les OEMs, il y aura une divergence entre les véhicules haut-de gamme (expérience, émotion, bonne marge, ventes etc), et moyen/bas (transport, marge faible, pas de différentiation). Pour le premier, c’est question de service indispensable pour vendre la voiture ; pour le second, c’est comment monétiser les données du véhicule
  • Pour les consommateurs, quels sont les avantages d’un service connecté voiture, et celles d’un service connecté via téléphone mobile ?

 

   Contactez Nick Gill

Quels sont selon vous les messages clés à retenir  sur le sujet IoT dans le secteur automobile ?

Le premier point, est qu’il faut bien avoir conscience que nous sommes qu’au début de l’histoire des véhicules connectés : c’est un marathon, pas un sprint. Mais pour le secteur automobile, il est fondamental de commencer maintenant, sinon des sociétés d’autres secteurs ou mêmes autres industries vont investir le marché.

Le second point est qu’il est impératif d’avoir stratégie end2end.

Enfin le dernier point, toujours bien comprendre la voix du consommateur : des jeunes et des plus âgés, des Chinois et ou des Européens. Etre à l’écoute et saisir que cela va changer et se transformer, que les technologies vont évoluer de concert avec les usages.

 

Pourriez-vous nous citer quelques exemples de réussites clients dans le secteur automobile ?

Dans le secteur, Capgemini offre des services sur la stratégie, les logiciels embarqués, les solutions Back-End, les plateformes, et l’analytics.

Sur l’ensemble de ces expertises nous avons de belles références : nous avons travaillé pour Volvo Cars, Volvo Trucks, Porsche, BMW sur du conseil stratégie. Pour General Motors, Ford, Chrysler, Denso, Panasonic (Embedded SW). En prestations Back End pour Audi Concierge service, Komatsu maintenance prédictive, Gruau – Gestion de Température. Egalement nous avons réalisé des plateformes pour Elcar, Gruau, Ashok Leyland et de l’Analytics pour Audi, BMW et Navistar.